Hélène Geoffroy a trouvé du travail et se rapproche d’En Marche ?

Share

Dimanche 1 juillet 2018

Les vaudais peuvent être heureux et il est important qu’ils s’en rendent compte. Leur mairesse va sauver notre commerce local. Elle vient de se poser une casquette de plus sur la tête, et pas n'importe laquelle, celle de l’Établissement Public national d’Aménagement et de Restructuration des Espaces Commerciaux et Artisanaux (Epareca). Comme Hélène Geoffroy est d'un naturel assez réservé pour ce qui concerne ses nominations, Mediavaulx tient à féliciter notre édile pour cette nouvelle nomination. 

Cette structure est destinée à reconquérir les zones commerciales et artisanales de proximité, au sein des quartiers en difficulté. En redonnant vie au commerce et à l'artisanat au cœur de ces quartiers.

Le Premier ministre, Édouard Philippe ne s’est pas trompé, rien qu'à voir comment nous sommes servis en matière de commerce à Vaulx-en-Velin, nous comprenons tout de suite que c'est une spécialiste qui vient d’être nommée par lui. 

En remplacement de Corinne Valls (Corinne Valls et Manuel Valls, même nom, mêmes origines catalanes, mais aucun lien de parenté) qui occupait la fonction depuis 2015 et dont le mandat n’a pas été renouvelé, le conseil d’administration de l’Établissement Public national d’Aménagement et de Restructuration des Espaces Commerciaux et Artisanaux (Epareca) a élu Hélène Geoffroy à sa présidence pour trois ans.

Epareca est un opérateur public créé en 1998. Sa mission est d’assurer, “sur saisine des collectivités, à défaut d’initiative privée praticable, la maîtrise d’ouvrage d’opérations de création, de transformation ou de reconversion de surfaces commerciales et artisanales dans les quartiers relevant de la géographie prioritaire de la politique de la ville".

Concernant sa nouvelle fonction au sein d’Epareca, Hélène Geoffroy souligne qu’elle sera attentive à ce qu’"Epareca demeure l’opérateur de la politique de la ville et puisse accompagner les collectivités dans la reconquête de leurs polarités commerciales les plus fragiles en participant ainsi au développement économique des quartiers".

L’établissement public inscrit son action dans les orientations fixées par le Gouvernement, visant à favoriser le développement économique, la cohésion et la mixité sociale, améliorer la qualité de vie des habitants et faciliter l’accès aux commerces. En toute logique, Epareca est sous la triple tutelle :

• du ministère de l'Économie et des Finances, notamment du secrétariat d'État en charge du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire ;

• du ministère de la ville, de la Jeunesse et des Sports, notamment du secrétariat d'État en charge de la Ville ;

• du ministère du Logement et de l’Habitat durable, notamment au titre de sa politique spécifique sur le périurbain.

Après cette nomination, il est plus facile d'imaginer comprendre pourquoi la ville de Vaulx-en-Velin a voté favorablement aux prérogatives gouvernementales sur d’augmentation modérée de frais de fonctionnement. 

Le siège social Epareca est basé à Lille avec une antenne à Lyon. Hélène Geoffroy est en outre secrétaire nationale du PS chargée de la république des territoires, depuis avril dernier. Probablement présente auprès des instances lyonnaises où ses conseils sont précieux surtout dans l'éventualité d'un rapprochement avec En Marche, elle occupe également la fonction de vice-présidente à la Métropole de Lyon. Pour quelqu’un dont la mission première est de s’occuper des vaudais nous espérons quand même la voir de temps dans notre ville.