Quelle cachotière notre madame la maire

Share

 

Lundi 16 septembre 2019

Lors de la dernière réunion de la majorité, les quelques élus présents se sont vus remettre « un cadeau surprise » de la part d’une Hélène Geoffroy euphorique. Un livre qui a été édité par la communication municipale et pour la communication municipale et dont les élus découvraient l’existence. La rentrée littéraire vaudaise prenait le pas sur les soucis quotidiens des habitants.

Mieux encore, le vendredi 13 septembre, madame la maire organisait en grande pompe la présentation de l’ouvrage. Les invités triés sur le volet étaient reçus au 6ème étage de l’hôtel de ville.

Le « NOUS SOMMES VAUDAIS » a été remis aux personnes présentes, en particulier à celles en relation avec l’ouvrage qui décrit une suite de portrait de Vaudais et de non Vaudais parus au grès des mois dans le journal municipal. Et la plupart des élus y compris dans la majorité sans même parler d’être invité, n’étaient même pas au courant de cette présentation.

S’il a satisfait la plupart des personnes présentes dans l’ouvrage, les commentaires sont allés bon train sur les réseaux sociaux et notamment avec l’appréciation « ET NOUS, NOUS NE SOMMES PAS VAUDAIS ? » par quelques habitants investis de longue date dans notre ville.

Et madame la maire de faire des remontrances au service communication et notamment à son cabinet pour le choix du titre « NOUS SOMMES VAUDAIS ».

Pour répondre aux échanges qui deviennent assez polémiques sur les réseaux sociaux, Hélène Geoffroy a tenté d’apaiser les tensions avec un commentaire sur son compte Facebook.

Pour les déçus, voilà une méthode pour rattraper le coup. En premier lieu, se procurer le livre. En insistant auprès de la municipalité, cela doit être faisable. Après tout c'est un livre pour les vaudais et donc accessible à tous les vaudais ?. En cas de forte demande madame la maire ne reculera pas devant un second tirage. Le livre comporte quatre pages blanches au début et à la fin. Utiliser l’une d’entre elles pour coller une de vos meilleures photos. Sur la suivante ou les deux suivantes, écrire ce qui vous caractérise et enfin faite dédicacer votre exemplaire ainsi complété par madame la maire qui ne résistera pas au plaisir d’un petit commentaire personnalisé.

Le collectif « DEMAINVAULX’ n’a cependant pas manqué d’intervenir sur un autre plan. Il est vrai que depuis le 1er septembre, le code électoral définit ce qui peut être fait ou ne peut pas être fait dans le cadre des élections municipales en termes de communication. D’ailleurs, Hélène Geoffroy par un courrier recommandé a attiré l’attention des groupes d’élus ce qu’il est convenable d’écrire dans la partie expression des groupes politiques du journal municipal.

Pour le collectif ( http://demainvaulx.over-blog.com) et les groupes politiques d’opposition difficile de considérer la parution du livre et sa présentation dans les locaux de l’hôtel de ville sans fondement avec la campagne des municipales et une manière de promouvoir l’action de la majorité et de la maire qui en toute probabilité sera candidate à sa succession.

Et de préciser « De mémoire de Vaudais un tel ouvrage n'avait jamais existé. Si tel est le cas, il s'agit bien d'un élément nouveau dans le paysage, pourtant déjà bien riche, de la communication municipale. Retraçant les portraits d'habitants réalisés ces dernières années, on pourrait admettre qu'il s'agit là d'une forme de bilan... Il en va de même du répertoire des associations, première édition sortie au Forum du 7 septembre dernier ».

Et d’ajouter « il est difficile de ne pas faire de lien avec les échéances de mars prochain ! La Maire aurait ainsi évité toute polémique, et aurait mieux respecté l'esprit même de cet ouvrage : rendre hommage aux habitants de manière totalement désintéressée ».

Le collectif va-t-il demander à ce que la facture soit intégrée dans les comptes de campagne ?  

Thomas Petragallo