Ce ne sont pas les belles paroles qui feront cuire la soupe.

Share

 

Vendredi 12 janvier 2018 

Ceux qui ont eu le plaisir d’assister aux vœux d’Hélène Geoffroy aux membres du personnel  jeudi soir ont du se croire à l’orée de la campagne électorale des municipales de 2020. En effet, les quelque 120 personnes présentes ont eu droit a un petit film à la gloire de madame l’ex-secrétaire d’État membre du gouvernement de François Hollande. Il soufflait comme un petit air de nostalgie dans cette présentation qui a oublié quand même que jusqu’en juillet c’est Pierre Dussurgey qui dirigea la ville.

Nul doute que le meilleur soutien socialiste de madame la mairesse ne manquera pas de trouver formidable sa prestation. Les rares fois ou des critiques ont fusé dans ses commentaires sur l’exécutif,  ce fut à l’intention de celui surnommé « l’intérimaire ».  

Le buffet a fait quelques heureux, les sushis ont été appréciés par les habitués qui à chaque fois nous surprennent par leur efficacité. C’est vraiment tout un art de se placer pour être prêt au bon moment. C’est un peu comme les spécialistes qui arrivent toujours à être présents sur une photo.  

Donc la campagne des municipales est lancée, nul doute que les outils de communication seront largement exploités. Hélène Geoffroy n’est pas la seule à penser aux municipales, récemment un article dans la presse locale a fait état d’une candidature possible de Sacha Forca élu d’opposition de droite et d’autres son surement en train de cogiter sur le sujet.

C’est par exemple le cas de Caroline Collomb. Selon le site Salades Lyonnaises, la référente d‘En Marche dans le Rhône a décidé d’enclencher la vitesse supérieure en ce début d’année. 

« Selon nos informations, Caroline Collomb a envoyé un mail en début de semaine à tous les militants et élus macronistes du Rhône pour révéler la feuille de route qui sera mise en place pour le premier semestre 2018 en vue de préparer les prochaines échéances électorales ».

Au programme : l’annonce de la mise en place de réunions territoriales qui auront pour objectif de “mobiliser les marcheurs qui résident sur les différents territoires, de structurer le mouvement dans le cadre des circonscriptions métropolitaines et des cantons, d’établir et de tracer une feuille de route locale et de préparer les prochaines échéances électorales en lien avec les élus et les représentants de la société civile qui se reconnaissent dans la politique réformiste menée par le gouvernement”.

L’épouse du ministre de l’Intérieur ajoute : “il s’agit pour nous de préparer les prochaines échéances qu’elles soient européennes ou locales en permettant l’émergence de nouveaux talents pour conquérir les villes, les cantons du département du Rhône et les circonscriptions de la Métropole de Lyon”.

Du coup, après une première “réunion territoriale” qui aurait rassemblé plus 120 marcheurs début décembre à Villefranche, on apprend également dans ce mail qu’une quinzaine de réunions du même type auront lieu en janvier et juin prochains sur dans toute la métropole lyonnaise. De Villeurbanne aux arrondissements lyonnais, en passant par le Val de Saône. »

La réunion territoriale vaudaise aura lieu au mois d’avril, de quoi laisser un peu de temps aux animateurs locaux de remotiver leurs troupes. Aux dernières nouvelles de nombreux vaudais ont laissé leurs chaussures au placard.